Le cerisier

Le cerisier que l’on trouve dans nos jardins viennent du merisier et du cerisier acide. Il existe quatre variétés cultivées qui sont les bigarreautiers, les guigniers, les cerisiers proprement dits et les griottiers.


Depuis la plus haute Antiquité, on cultive les cerisiers pour leurs fruits que ce soit en Europe, en Asie Mineure ou en Chine. Les différents cerisiers donnent des fruits plus ou moins acides, plus ou moins gros et sucrés. Les arbres peuvent vivre pendant une cinquantaine d’années et parfois jusqu’à cent ans. Les arbres peuvent atteindre jusqu’à dix mètres de hauteur.

La culture

Contrairement à l’oranger ou au figuier, le cerisier peut être planté n’importe où en France jusqu’à une altitude de 1000 mètres. Lorsqu’il est exposé au nord, les fruits seront mûrs plus tard. Le cerisier résiste bien aux froids hivernaux mais ses fleurs ne supportent pas les gelées printanières à partir de – 2° C. Le cerisier est peu exigeant et peut être planté dans tous les sols sauf ceux qui sont vraiment lourds. Il préfère tout de même les sols à dominante silico-argileuse, à la fois frais et perméables sans être calcaires. On compte généralement quarante-cinq jours entre la floraison et la récolte des fruits.

La multiplication

Les arbres que l’on achète sont déjà greffés. Le greffage du cerisier est délicat mais il est possible de greffer les formes basses en écusson durant l’été. Pour un cerisier de plein vent, il faut greffer en fente au mois de mars ou en septembre. Pour obtenir des récoltes plus abondantes, il est recommandé de planter au moins deux variétés différentes qui pourront se polliniser mutuellement.

Les formes

Au Japon, les cerisiers sont plantés comme arbres d'ornement.

Au Japon, les cerisiers sont plantés comme arbres d'ornement.

Dans un jardin, on préfère le cerisier demi-tige ou encore le cerisier gobelet basse-tige qui permettent un accès plus facile aux fruits. Au Japon, les cerisiers ne sont pas plantés pour leurs fruits mais comme arbres d’ornement. La floraison est particulièrement attendue.

La taille

Le cerisier supporte mal la taille qui entraîne des sécrétions gluantes de gomme. Il suffit de l’élaguer tous les quatre ou cinq ans au début du mois de novembre. On coupe seulement les branches les plus hautes.

Le bois

Le bois des cerisiers est très apprécié pour son grain fin et sa belle couleur. C’est un bois qui se polit facilement mais il est assez peu résistant dans le temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *